Le triptyque "dois-je miser ?" de Maxtamines s'achève par une analyse de la décision de miser ou non, au turn et au flop. Pensez à lire les première et deuxième parties avant celle-ci, car elle en est le prolongement. Évaluer sa main, choisir la taille de la mise et estimer la range adverse sont une fois de plus incontournables.

Préambule

Afin de comprendre cet article, il est indispensable de se familiariser avec le déroulement d'un coup. Le vocabulaire introduit dans ce lien est simple mais doit être bien compris, car il est la base du langage poker et sera utilisé dans tous les articles.

Le deuxième prérequis est la connaissance des combinaisons au poker et de leur hiérarchie.

Maintenant que vous êtes prêts, nous allons entrer dans le vif du sujet.

Introduction

"Miser ou ne pas miser" est une décision que vous aurez à prendre preflop, au flop, au turn et à la river. Quel que soit le tour d'enchères, le processus de décision est toujours le même.

  • Vous évaluez en premier lieu la valeur de votre main.
  • Vous définissez la taille de votre mise
  • Vous estimez la range de votre adversaire

Désormais, un calcul mathématique vous permet de prendre votre décision.

 

Dans la première partie de l'article, j'ai introduit les concepts de range et de fold equity (FE). J'ai ensuite montré comment ces concepts permettaient de prendre la décision de miser dans un cas simple ou l'on n'a le choix qu'entre se coucher et faire tapis. Dans la deuxième partie de cet article, j'ai introduit les concepts de mise en bluff et de mise en value. J'ai insisté sur le fait qu'il faut prendre la décision qui rapporte le plus d'argent sur le long terme, et pas seulement une décision qui rapporte de l'argent sur le long terme.

 

L'objectif de cette troisième partie est d'introduire le concept de mise en protection. Ce concept n'apparaît qu'au turn et à la river.

 

Je vais commencer par étudier le cas de la mise au turn. À range connue, la prise de décision est un peu plus facile qu'au flop, car il ne reste plus qu'une carte à venir. Je vais tenter de vous montrer que la profitabilité de votre mise au turn est influencée par la qualité de votre jeu à la river. Je passerai ensuite au cas de la mise au flop qui est un cas peu plus général qu'au turn. On verra que la profitabilité de la mise au flop est majoritairement influencée par la qualité de notre jeu sur les deux derniers tours d'enchères. Enfin, je vais tenter de montrer l'influence de la position sur la profitabilité de la mise au flop.

Dois-je miser au turn ?

Mise en situation

Hold'em No Limit 0,50$ / 1,00$

BB: ($125.50)

Seat 1: maxtaminesp ($100)

Seat 2: ($132.25)

Seat 3: ($125.50)

Seat 4: ($102.60)

SB: Martinibianc ($212.05)

 

*** HOLE CARDS ***

Dealt to maxtaminesp [Carte Roi de carreau Carte As de coeur]

maxtaminesp: raises to $3.75

3 folds

Martinibianc: calls $3.75

sahalidis: folds

 

*** FLOP *** [Carte 3 de pique Carte Roi de trèfle Carte 7 de pique]

Martinibianc: check

maxtaminesp: bets $6.25

Martinibianc: calls $6.25

 

*** TURN *** [Carte 3 de pique Carte Roi de trèfle Carte 7 de pique] [Carte 9 de trèfle]

Martinibianc: check

maxtaminesp: ?

Au turn, le pot contient donc 21 BB. Vous avez décidé de miser 14 BB au turn.

Prenons l'hypothèse que votre main est trop faible pour suivre une relance d'un adversaire qui ne bluffe jamais, et que votre adversaire ne bluffe jamais (hypothèse simpliste, mais si éloignée de la vérité, dans de nombreux cas, ndlr).

Si vous savez que votre main est suffisamment forte pour suivre une relance d'un joueur qui ne bluffe jamais, il n'y a pas de doute, il faut miser.

 

Quand est-ce que miser rapporte de l'argent sur le long terme ? Le calcul que vous devez faire pour prendre votre décision est :

 

%Fold * 21BB + %Call * (EV(call)-14BB) + %Raise * (-14BB)

La formule est assez proche de celle que l'on a vue pour la mise à la rivère. C'est en fait la même avec EV(Call) = EQ(Call) * (pot à la river), où EQ(Call) est le pourcentage de combinaisons que l'on bat dans la hand range avec laquelle il va suivre. Au turn, calculer EV(call) est plus compliqué.

Constatation

Dès que vous votre adversaire se couche plus de 40 % du temps, misez est rentable. En effet, prenons le pire des cas :

  • chaque fois que vous êtes suivi, vous avez perdu (EV(call)=0) ; calculons la FE nécessaire pour que miser aie une EV nulle. EV(mise)=x*21BB+(1-x)*(-14BB)=0 implique que x=40 %.

À partir de 40 % de FE, miser est donc rentable.

Considérons maintenant que votre adversaire va toujours suivre votre mise. Alors EV(mise) = EV(call). La profitabilité de votre mise ne dépend que de la profitabilité de votre jeu à la river.

Comme évalue-t-on EV(call) ? Tentons d'y voir plus clair : il est correct de dire que :

EV(call) =

%DonkBet(river)*EV(facing donkbet)

+

(1-DonkBet) * (%Check(river)*EV(check river) + %Mise(river)*EV(mise river))

 

On peut ensuite se servir de la partie précédente de cet article pour calculer EV(check) et EV(mise). Le problème est qu'il faudrait calculer EV(check) et EV(mise) pour chaque carte possible à la river et ensuite en prendre la moyenne, ce qui rendrait le calcul fastidieux, voire impossible.

À retenir de cette section

La profitabilité de votre mise au turn est fonction de votre FE et de la profitabilité de votre jeu à la river.

Cas pratique : top pair top kicker sur turn qui fait rentrer la couleur

Mise en situation

Hold'em No Limit 0,50$ / 1,00$

BB: ($125.50)

Seat 1: maxtaminesp ($100)

Seat 2: ($132.25)

Seat 3: ($125.50)

Seat 4: ($102.60)

SB: Martinibianc ($212.05)

 

*** HOLE CARDS ***

Dealt to maxtaminesp [Carte Roi de carreau Carte As de coeur]

maxtaminesp: raises to $3.75

3 folds

Martinibianc: calls $3.75

sahalidis: folds

 

*** FLOP *** [Carte 3 de pique Carte Roi de trèfle Carte 7 de pique]

Martinibianc: check

maxtaminesp: bets $6.25

Martinibianc: calls $6.25

 

*** TURN *** [Carte 3 de pique Carte Roi de trèfle Carte 7 de pique] [Carte 9 de pique]

Martinibianc: check

maxtaminesp: ?

Considérons que votre adversaire soit assez passif et qu'il défend ses broadways (ensemble de mains composées de deux cartes comprises entre le dix et l'as) dans les blinds. Vous avez estimé la range de votre adversaire, après son call au flop, à :

Carte 3 Carte 3, Carte 4 Carte 4, Carte 5 Carte 5, Carte 6 Carte 6, Carte 7 Carte 7, Carte 8 Carte 8, Carte 9 Carte 9, Carte 10 Carte 10, Carte Valet Carte Valet, Carte Dame Carte Dame, Carte As Carte Roi, Carte Roi Carte Dame, Carte Roi Carte Valet, Carte Roi Carte 10, Carte As de pique :xs, Carte Dame de pique Carte Valet de pique, Carte Dame de pique Carte 10 de pique, Carte Valet de pique Carte 10 de pique

Au moment ou votre adversaire a suivi avec cette range, vous aviez 74,5 % d'équité :

[html]

 

Est-ce que vous devez miser ?

  • Certains d'entre vous doivent se dire : je ne mise pas, je ne vais être suivi que par mieux.
  • D'autres vont se dire : je dois miser, vu que je suis devant sa range avec mes 59 % d'équité.

On va voir que la réponse n'est pas si évidente, et qu'elle dépend de la range avec laquelle notre adversaire va suivre notre mise. Une chose est sûre, contre un adversaire standard avec un profil passif, misez sera toujours EV+ contre cette range. Vous battez suffisamment de mains dans sa range pour que miser soit bon.

 

Imaginons que votre adversaire va suivre avec toute la range que vous battez et va ensuite check la river, et que vous allez vous toujours check back à la river ou vous coucher s'il mise. Dans cette configuration, vous allez réaliser vos 59.5 % d'équité, c'est-à-dire que vous allez prendre le pot les 59.5% du temps où vous serez devant après la river, et vous n'allez pas perdre d'argent quand vous êtes derrière. Votre gain moyen ou EV(mise) est donc égal à 49BB*0.595-14BB=15,1BB.

Imaginons maintenant le pire des cas : votre adversaire couche tout ce que vous battez (soit 66 combinaisons

Carte 4 Carte 4, Carte 5 Carte 5, Carte 6 Carte 6, Carte 8 Carte 8, Carte 10 Carte 10, Carte Valet Carte Valet, Carte Dame Carte Dame, Carte As Carte Roi, Carte As de pique :xs, Carte Dame de pique Carte Valet de pique, Carte Dame de pique Carte 10 de pique, Carte Valet de pique Carte 10 de pique

 

sur les 93 que contient sa range de call au flop). Votre gain moyen ou EV(mise)=21BB*0.71-14BB=0,91BB. Vous ne gagnez de l'argent que via votre FE, qui est égale à 66/93 = 71 %.

 

Mais, comme on l'a vu dans la partie précédente de l'article, il ne faut miser que si l'EV(mise) est plus grande que EV(check). Imaginons que votre adversaire checker toujours à la river avec la range que vous battez, et que vous allez toujours checker la river : vous allez aussi réaliser vos 59.5 % d'équité et EV(check)=21BB*0.595=12,5BB.

 

Vous ne devez surtout pas miser si votre adversaire fold tout ce que vous battez et vous devez absolument miser si il call avec toute sa range.

Tableau Carte Roi de trèfle Carte 7 de pique Carte 3 de pique
Joueur Hand Range Equité
Hero Carte As de cœur Carte Roi de carreau 74,54 %
Villain 33-QQ,KT-KA,Carte As de piqueCarte 2 de pique-Carte As de piqueCarte Roi de pique
Carte Dame de piqueCarte Valet de pique,Carte Dame de piqueCarte 10 de pique,Carte Valet de piqueCarte 10 de pique
25,46 %
Maintenant que ce turn est tombé, vous avez 59.5% d'équité :
Tableau Carte Roi de trèfle Carte 7 de pique Carte 3 de pique Carte 9 de pique
Joueur Hand Range Equité
Hero Carte As de cœur Carte Roi de carreau 59,47 %
Villain 33-QQ,KT-KA,Carte As de piqueCarte 2 de pique-Carte As de piqueCarte Dame de pique
Carte Valet de piqueCarte 10 de pique,Carte Dame de piqueCarte 10 de pique,Carte Dame de piqueCarte Valet de pique
40,53 %

Selon moi, l'adversaire moyen va seulement coucher les paires en dessous du Carte Roi qui n'ont pas de tirage couleur, soit 21 combinaisons (3 combinaisons pour chacune des paires suivante : 44,55,66,88,TT,JJ,QQ, les 3 combinaisons de QQ sont : Carte Dame de carreau Carte Dame de trèfle, Carte Dame de carreau Carte Dame de coeur, Carte Dame de coeur Carte Dame de trèfle.). Votre FE est donc de 21/93=22.5 %. Votre équité contre la range qui va vous suivre est alors de 49 % :

 

[html]

 

Imaginons de nouveau que vous allez réaliser votre équité (votre adversaire va être docile avec les mains que vous battez et checkez la river et vous allez soit checker aussi soit folder sur une mise).

Votre gain moyen sur le long terme, ou EV(mise) est :

21BB*0.225+0.775*(49BB*0.49-14BB)=12.5BB.

 

Avec les hypothèses prises, il est équivalent de miser ou de checker. Ce qu'il faut retenir de tous ses calculs, c'est que miser devient supérieur à checker dès que votre équité contre la range adverse de votre adversaire dépasse 50 % donc en gros, dès que vous pensez être callé par une range que vous battez en moyenne. Quand votre adversaire est docile et ne tente pas de vous bluffez avec la range que vous battez, c'est même la limite stricte.

Tableau Carte Roi de trèfle Carte 7 de pique Carte 3 de pique Carte 9 de pique
Joueur Hand Range Equité
Hero Carte As de cœur Carte Roi de carreau 48,97 %
Villain 33,77,99,KT-KA,Carte As de piqueCarte 2 de pique-Carte As de piqueCarte Dame de pique,Carte Valet de piqueCarte 10 de pique,Carte Dame de piqueCarte 10 de pique,Carte Dame de piqueCarte Valet de pique,Carte 4 de piqueCarte 4,Carte 5 de piqueCarte 5,Carte 6 de piqueCarte 6,Carte 8 de piqueCarte 8,Carte 10 de piqueCarte 10 de pique,Carte Valet de piqueCarte Valet,Carte Dame de piqueCarte Dame 51,03 %

À retenir de cette section

Miser avec top paire top kicker sur un board avec une flush possible est la meilleure solution si votre équité contre la range de call adverse dépasse 50 %.

Miser au turn : généralisations

Ce type de mise est une mise en protection car pour que miser soit la meilleure solution, il faut que votre adversaire call avec suffisamment de mains qui ont une tirage couleur. En soit, ca reste une mise en value, mais c'est une value qui n'est pas évidente du fait que le tirage couleur rentre. La majorité de la value vient que devez encore faire payer toutes les mains qui ont une paire+tirage couleur et qui vont rarement folder. Le but de cette mise n'est donc pas de faire folder les tirages couleurs. Plus votre adversaire risque d'être embêtant à la river et de vous faire folder la meilleure après un check de votre part au turn, plus EV(check) diminue (vous n'allez plus réaliser vos 59.5% d'équité). Cela implique que l'équité requise de votre main face à sa range de call de votre mise soit plus faible pour que miser soit mieux que checker.

 

Le premier facteur important dans la décision de miser est donc votre équité contre la range de call adverse. Intéressons nous au cas ou nous avons une main faite sur un board à tirage et divisons notre prise de décision en 3 catégories en fonction de notre équité contre la range de call adverse.

  • Si elle est faible (disons en dessous de 45%), il vaut mieux checker que de miser sauf si votre FE est importante alors vous pouvez faire une mise en bluff.
  • Si elle est forte (disons au dessus de 55%), il vaut mieux miser que de checker, vous faites une mise en value.
  • Dans la catégorie intermédiaire, plus votre équité est forte plus il va être intéressant de miser et plus elle est faible plus il va être intéressant de checker.

 

Dans ce dernier cas, un deuxième facteur entre en compte : votre capacité à réaliser cette équité et à ne pas faire d'erreur à la river. Les réactions de votre adversaire à la river vont être différentes en fonction de si vous avez miser ou pas. Plus votre adversaire va tenter de vous bluffer après un check turn, plus miser est intéressant (sauf si vous êtes sur qu'il bluff vraiment trop), plus vous pensez avoir du mal à prendre la bonne décision à la river, plus checkez devient intéressant, vous ferez une erreur qui vous coutera moins cher. Il faut noter que hors position vous aurez plus de difficulté à réaliser votre équité qu'en position car, que vous checkiez ou misiez, votre adversaire aura une chance de plus de bluffer.

À retenir de cette section

Le premier facteur de décision au turn sur un board drawy est votre équité. Si votre équité est faible ou forte au turn, votre décision est facile. Sinon, le second facteur de décision est votre capacité à réaliser votre équité river.

Dois-je miser au flop ?

Reprenons l'exemple précédent, en arrêtant l'action au flop.

Mise en situation

Hold'em No Limit 0,50$ / 1,00$

BB: ($125.50)

Seat 1: maxtaminesp ($100)

Seat 2: ($132.25)

Seat 3: ($125.50)

Seat 4: ($102.60)

SB: Martinibianc ($212.05)

 

*** HOLE CARDS ***

Dealt to maxtaminesp [Carte Roi de carreau Carte As de coeur]

maxtaminesp: raises to $3.75

3 folds

Martinibianc: calls $3.75

sahalidis: folds

 

*** FLOP *** [Carte 3 de pique Carte Roi de trèfle Carte 7 de pique]

Martinibianc: check

maxtaminesp: ?

Le pot fait 8.5BB. Vous avez décidé de misez 6.5BB.

Prenons l'hypothèse que votre main est trop faible pour suivre une relance d'un adversaire qui ne bluffe jamais et que votre adversaire ne bluffe jamais (ce qui est globalement le cas pour la main précitée). Si vous savez que votre main est suffisamment forte pour suivre une relance d'un joueur qui ne bluffe jamais, il n'y a pas de doute, il faut miser.

Première question : quand est-ce que miser rapporte de l'argent sur le long terme ? Le calcul que vous devez faire pour prendre votre décision est :

Fold*8.5BB+Call*(EV(call)-6.5BB)+Raise*(-6.5BB)

 

La formule est la même que celle que l'on a vu au turn. Au flop, calculer EV(call) est encore plus compliqué qu'au turn.

Constatation

Dès que vous votre adversaire fold plus de 43.3% du temps, misez est EV+. En effet, prenons le pire des cas ou chaque fois que vous êtes callé, vous avez perdu (EV(call)=0) et calculons la FE nécessaire pour que miser aie une EV nulle. EV(mise)=x*8.5BB+(1-x)*(-6.5BB)=0 implique que x*15BB=6.5BB soit x=43.3%.

Je ne vais pas refaire l'étude complète d'un cas ou nous avons une main faites sur un flop à tirage. On peut simplement reprendre les conclusion trouvées au turn.

Néanmoins, il faut noter qu'au flop, il sera plus difficile de réaliser son équité qu'au turn, simplement parce qu'il y a une carte de plus pour que notre adversaire nous bluffe à bon escient et une carte de plus pour que l'on fasse des erreurs. Plus notre adversaire est mauvais moins c'est important, plus il est bon plus il faut bien peser le choix entre miser et checker quand l'équité de notre main face à sa range de call est proche de 50%.

À retenir de cette section

Le même type de raisonnement qu'au turn s'applique pour la prise de décision au flop. Les calculs sont par contre plus compliqué, l'importance de votre profitabilité sur les deux dernières street est plus importante.

Conclusion

Cet article a pour objectif de sensibiliser le lecteur aux concepts qui aident à la prise de décision de miser sur un board à tirage avec une main faite. Le concept de mise pour protection, cas particulier de la mise pour value est particulièrement étudié dans le cas d'une mise au turn.

  • Le premier facteur de décision est l'équité de notre main. Si celle ci est faible ou forte, nos décisions sont faciles.
  • Le second facteur de décision intervient quand notre décision n'est pas facile, c'est notre capacité à réaliser notre équité.
  • Le fait d'avoir la position va nous aider à réaliser plus souvent notre équité.
  • Plus notre adversaire est passif plus on va réaliser notre équité.
  • Le calcul qui permet de décider si on mise pour protection au flop est plus complexe qu'au turn. La profitabilité de votre jeu sur les deux dernières cartes devient le paramètre principal.
Sommaire des articles : Dois-je miser ?

Dois-je miser ? (Partie 1 - moins de 12 blinds, faire tapis ou se coucher)

Outre la taille de la maise, le simple fait de miser ou de ne pas miser est la décision que vous avez à prendre le plus souvent au poker. Cette décision doit être prise en fonction de votre main, du tableau et de ce que vous savez sur votre adversaire.

Dois-je miser ? (Partie 2 - river)

Dans cette seconde partie, nous allons nous demander, à la rivière, s'il est rentable de miser, et dans quelles circonstances nous devons miser. Si ce n'est déjà fait, lisez la première partie, qui traite du cas simple où moins de 12 BB (auquel cas votre décision preflop se résume à : "dois-je faire tapis ou me coucher ?").

Dois-je miser ? (Partie 3 - turn et flop)

Le triptyque "dois-je miser ?" de Maxtamines s'achève par une analyse de la décision de miser ou non, au turn et au flop. Pensez à lire les première et deuxième parties avant celle-ci, car elle en est le prolongement. Évaluer sa main, choisir la taille de la mise et estimer la range adverse sont une fois de plus incontournables.

Dans la même rubrique
Dernières news Stratégie et technique poker
vendredi 1 décembre 2017 à 9:29
Télex

Constatant que l'overbet restait largement sous-employé sur ses tables, Gaëlle Baumann a décidé de consacrer une vidéo de 30 minutes au concept. Pourquoi, quand et comment l'utiliser ? La réponse à travers cette review de situations diverses dans laquelle l'ambassadrice de Winamax a tout loisir de développer son processus de réflexion.

lundi 16 octobre 2017 à 13:13
Télex

Vous en entendez de plus en plus parler, mais ne savez pas toujours qu'en penser. Les solveurs, ce sont ces logiciels qui permettent de calculer des équilibres entre adversaires en fonction d'un certain nombre de paramètres (éventails de mains, taille des tapis, du pot etc). olivierp, l'un de nos meilleurs professeurs, vous dit tout de leur utilisation et de leurs limites.

Tournois États-Unis
55 $
mer. 17 janv. 2018 - 19:00
60 $
mer. 17 janv. 2018 - 16:00
500 $ garantis
50 $
mer. 17 janv. 2018 - 19:15
40 $
mer. 17 janv. 2018 - 17:00
3 000 $ garantis
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.