Cbet or not cbet par Dudley

Rappelons ce qu'est un continuation bet : c'est une mise que l'on fait au flop, alors qu'on a relancé preflop. On continue ainsi de miser, d'où le nom. Au début des années 80, c'était une arme extrêmement efficace pour s'adjuger le pot. Aujourd'hui, tous les joueurs un minimum avertis la connaissent et en usent, mais parfois à mauvais escient. C'est pourquoi Maxtamines propose une discussion approfondie de ce concept.

Préambule et ensemble de définition

L'objectif de cet article est de réfléchir aux ranges de continuation bet en fonction des différentes catégories de flop. Je vais dans un premier temps donner les paramètres qui interviennent dans notre décision. Le corps de l'article constituera en une réflexion autour des ranges de continuation bet sur des flops représentatifs des différentes catégories de flops. J'essayerai ensuite de tirer des conseils plus généraux à partir de ces cas particuliers.

 

Je pense que cet article pourra intéresser les joueurs cash-game jusqu'à la NL100 (blinds 0,50 € / 1 €). Je pense également que les joueurs jouant au-dessus maîtrisent bien le concept du continuation bet. Ils pourraient néanmoins trouver des pistes de réflexions sur des flops particuliers. Les joueurs de tournois y trouveront des pistes de réflexions intéressantes mais ne doivent pas appliquer tel quel les conseils car la spécificité des tournois les rend obsolètes (conservation du stack qui amène à globalement moins cbet quand on est deep ; ranges adverses complétement différentes quand on joue avec moins de 40BB, ce qui amène souvent à faire plus de cbet à faible profondeur).

Introduction au continuation bet

Le jeu au flop est, pour moi, la charnière de notre jeu. Il doit conditionner nos actions au turn, à la river et notre sélection de mains preflop. Notre jeu au flop va donc fortement influencer notre winrate, mais d'une manière moins visible que notre jeu à la turn et surtout que notre jeu à la river. Si on fait des erreurs à la river, on le saura très vite et avec l'expérience on va apprendre à prendre les bonnes décisions river. Savoir a posteriori si on a fait des erreurs au flop est compliqué. Notre cerveau va avoir du mal à analyser la pertinence de nos actions entreprises au flop en fonction des résultats obtenus.

Exemple extrême, pour comprendre

Vous avez fait 5 continuation bet en HU au flop, sur une table ou l'on joue en shorthanded, avec Carte 2Carte 2 sur un board Carte Roi de coeurCarte 5 de trèfleCarte 6 de coeur en étant hors de position (OOP). Vous avez été suivi 4 fois ; vous êtes allé à l'abattage une fois contre Carte 10Carte 10, une fois contre Carte RoiCarte 10, et les deux autres fois vous avez check/fold le turn.

Votre cerveau ne peut pas se rendre compte quand vous jouez que ces mains distinctes doivent vous amener à la conclusion suivante : ce n'est peut-être pas correct de faire un continuation bet avec Carte 2Carte 2 OOP sur un flop Carte Roi de coeurCarte 5 de trèfleCarte 6 de coeur. La seule solution que vous avez, c'est de réfléchir à la pertinence de cette action à froid en étudiant les hand ranges adverses.

Je trouve que le jeu au flop est rarement bien discuté de manière générale sur les forums. Les conseils donnés y sont généraux, du type : "En basse limite, faites beaucoup de continuation bet parce que ca marche souvent", "Quand vous monter de limite, faites un peu moins de continuation bet mais faites plus de second barrel car ca float souvent". Hors, selon moi, on doit absolument tenir compte des caractéristiques du flop (autrement dit de la texture du flop) et de notre position pour prendre notre décision de cbet. Or les commentaires sus-dmentionnés ne tiennent compte que de vagues hand ranges adverses.

 

Le jeu au flop ne se réduit pas au jeu en tant que relanceur preflop, il comporte aussi le cas où on est le suiveur preflop ; mais ceci ne sera pas le cadre de cet article. Néanmoins, je voudrais mentionner que le jeu en tant que suiveur preflop a aussi une importance non négligeable sur le winrate et que la majorité des joueurs sont perdants dans cette configuration, notamment à cause d'une passivité trop importante.

Données fournies par mon tracker à propos de mon jeu.

Selon ma base de données de mains jouées, j'ai dû prendre une décision au flop 10 % des fois où une main m'a été distribuée. Sur ces 10 %, 44 % du temps en tant que le relancuer preflop (OR, original raiser).

J'ai gagné un peu plus du triple de BB dans les configurations ou je suis l'OR que dans celle où je ne suis pas l'OR. Le nombre de BB gagnées quand j'ai dû prendre une décision au flop est environ 50 % plus important que le nombre de BB que j'ai gagnées au total (c'est-à-dire que le jeu preflop ne compense pas complétement l'argent perdu par les fois où j'ai posé ma blind et que j'ai foldé preflop).

Ces chiffres permettent d'illustrer l'importance du jeu au flop et particulièrement du cas ou je suis l'OR.

À retenir de cette introduction au cbet

Une fois que l'on ne fait plus de grossières erreurs au turn ni à la river, nos gains vont majoritairement dépendre de notre facon de jouer au flop, et particulièrement dans le cas ou nous sommes le relanceur preflop.

Quels sont les paramètres qui influencent la décision ?

Il n'y a pas vraiment de paramètres plus importants que les autres de manière générale, mais je vais les classer en deux catégories : les primaires (ceux qui entrent toujours en compte) et les secondaires (qui n'entrent pas toujours en compte, mais qui sont très importants quand ils entrent en compte).

 

Les paramètres primaires (ceux que vous devez toujours prendre en compte) :

  • Votre main : quelle est votre showdown value ? Combien d'outs avez vous si vous êtes derrière ?
  • Le type de jeu de votre (vos) adversaire(s) : votre adversaire est-t-il tight ou large preflop? Est-il passif ou agressif postflop ?
  • La position : quand vous êtes en position, si votre plan est de bet le flop et de checker la majorité des turns, vous allez pouvoir voir la river beaucoup plus souvent que lorsque vous êtes hors position. Ca vous laisse une opportunité de plus de bluffer ou de toucher vos outs.
  • La texture du flop : le flop est-il drawy ou pas ? Un exemple de flop très sec Carte Roi de piqueCarte 8 de trèfleCarte 2 de carreau. Il n'y a que des tirages backdoor. Un exemple de flop ultra drawy : Carte Dame de coeurCarte Valet de piqueCarte 10 de coeur.
  • La hauteur du flop : si vous avez Carte AsCarte Roi sur Carte DameCarte 7Carte 3 ou sur Carte 7Carte 3Carte 2, les ranges de call adverses (c'est-à-dire l'éventail de main avec lesquelles votre adversaire va suivre votre mise) vont être différentes et vos possibilités de 2nd barrel seront différentes.

 

Les paramètres secondaires (ceux à ne pas toujours prendre en compte, mais qui sont tout de même très importants lorsqu'on doit les prendre en compte) :

  • Le stack to pot ratio (SPR) : le rapport mathématique entre le stack effectif (le minimum entre tous les stacks des joueurs dans le coup) et le pot. Si ce rapport est faible, vous allez moins avoir envie de bet/fold certaines mains alors que vous allez le faire sans regret s'il est grand.
  • Le metagame que vous construisez ou avez construit : vous pouvez avoir envie d'installer un metagame très aggro, quand vous avez peu d'infos sur vos adversaires pour les obliger à sortir de leur zone de confort. À l'inverse, vous pouvez avoir envie d'installer un metagame où vous paraissez faible, pour pouvoir passer vos bluffs plus tard. Cela dépend un peu du style de jeu avec lequel vous êtes le plus à l'aise.
  • Votre range perçue : quand vous faites un continuation bet sur Carte 8Carte 5Carte 2 arc-en-ciel, votre adversaire va beaucoup moins souvent vous voir avec 2 overcards si vous êtes UTG que si vous êtes au bouton ; si vous êtes UTG, il va souvent s'abstenir de suivre dans l'optique de float. Cette notion n'est pas vraiment secondaire, mais elle dépend en fait du type de joueurs contre lequel vous jouez : meilleur le joueur est, plus il est censé tenir compte de votre range perçue, plus le paramètre est important. Plus le joueur est faible (dans le sens où il ne joue que ses cartes), moins le paramètre est important.

Processus de réflexion détaillé sur la décision de faire un continuation bet ou pas

Je vais essayer d'être exhaustif dans ce premier cas étudié, et je soulignerai surtout les différences d'un cas à l'autre par la suite.

De manière générale, selon moi, la première chose à essayer d'estimer est la range de vilain qui ne vas pas folder sur ce flop.

Si on connaît cette range, on peut estimer notre FE, la partie de sa range qui va folder sur un continuation bet. Une fois que l'on a estimé cette FE et que l'on a choisit la taille de notre mise, on peut savoir si la décision de faire un continuation bet est EV+ ou pas (pour un rappel sur les calcul d'équité, voir ici).

Exemple précis de calcul de fold equity nécessaire

Considérons le cas ou nous avons choisi de miser 66% du pot, et considérons qu'on va toujours abandonner le coup avec notre main si notre adversaire ne folde pas, on a besoin d'une FE de :

FE * pot + (1 - FE) * ( - 0.66 * pot)=FE * 1.66 * pot - 0.66 * pot > 0

si

FE > 40 %

Cela signifie qu'on a besoin de 40 % de fold equity pour que notre continuation bet soit rentable.

1. Cas d'un flop sec avec une hauteur importante et une deuxième hauteur de flop faible

Carte As de coeur Carte 9 de carreau Carte 4 de trèfle

On dit que le flop est sec car il n'y a quasiment aucun tirage sur ce flop. Pour être précis, il y a seulement 48 combinaisons qui ont une ventrale (Carte 3Carte 2, Carte 5Carte 3 et Carte 5 Carte 2), soit 4 outs. La hauteur est la force de la meilleur carte du flop, ici l'Carte As de coeur. Le fait que la hauteur soit importante (ici la meilleure possible) implique que l'on a rarement une bonne carte au turn pour faire un deuxième barrel. Une bonne carte pour faire un 2nd barrel est soit une carte qui va faire folder une bonne partie de sa range, soit une carte qui nous donne un tirage, par exemple Carte 8 de coeur sur ce flop si on a Carte Roi de coeurCarte Dame de coeur.

  • Revenons à l'estimation de la range qui ne folde pas sur un continuation bet. Il est clair que cette range contient au moins Carte As-X, Carte 4Carte 4, Carte 9Carte 9 et Carte AsCarte As, soit 147 combinaisons sur 1176 possibles (12,5 %) si tous les Carte As sont dans sa range. Mais généralement, certains Carte As seront rarement dans sa range. Donnons-lui une range fantaisiste de call preflop de n'importe quelle paire, Carte AsCarte Roio, Carte AsCarte Dameo, Carte AsCarte 2s-Carte AsCarte Rois, Carte RoiCarte Valets-Carte RoiCarte Dames,Carte DameCarte Valet de pique,Carte Valet-Txs est-ce EV+ (rentable) de faire un continuation bet, en admettant que la range mentionnée plus haut est exactement l'ensemble des mains qu'il ne couchera pas. Cette range de call preflop contient 137 combinaisons et la range qui ne folde pas au flop (soit Carte 4Carte 4, Carte 9Carte 9, Carte AsCarte As, Carte AsCarte Aso-Carte AsCarte Roio, Carte AsCarte 2s-Carte AsCarte Rois) contient 61 combinaisons. On a donc une fold equity égale à 55,5 % et le continuation bet est EV+ avec toute notre range (puisqu'on n'avait besoin que de 40 % de fold equity pour que le continuation bet soit rentable).
  • Imaginons maintenant qu'il sache que vous allez faire un continuation bet avec quasiment toute votre range sur ce flop, et qu'il ne lâche plus aucune paire, ni aucun 9, ni aucun 4. Ici, savoir si vous avez suffisamment de FE avec votre main n'ayant pas de showdown value va dépendre de la largeur de la range de vilain. Typiquement, contre un fish qui call 60 % preflop, vous les aurez toujours. Contre un bon reg qui a callé au Cut-Off, seules Carte 10Carte 9s et Carte 9Carte 8s seront les mains de la range de Villain qui comporteront un Carte 9. Ce bon reg va, par contre, sûrement surrelancer preflop quelques Carte As assortis avec faible kicker (Carte As de piqueCarte 5 de pique, par exemple) ainsi que Carte DameCarte Dame, Carte RoiCarte Roi, Carte AsCarte As et Carte AsCarte Roi. Ces mains en moins dans sa range de call preflop, et donc dans sa range de call au flop, vont compenser les mains en plus (Carte ValetCarte Valet, Carte 10Carte 10, Carte 10Carte 9x, Carte 9Carte 8s et rarement Carte 5Carte 5, Carte 6Carte 6, Carte 7Carte 7 et Carte 8Carte 8 pour un reg) par rapport au calcul du paragraphe précédent ; ainsi, le continuation bet restera EV+.
  • Les joueurs vont-ils souvent avoir une range aussi loose de call au flop? On peut estimer que ca sera rarement le cas si vous êtes UTG, car votre range contient très peu de bluff, hormis les petites paires et quelques connecteurs assortis. Par contre, si vous vous retrouvez au bouton, votre range est beaucoup plus large. Est-ce que ca implique de ne pas CB 100 % de votre range ? Rarement en fait : si Villain suit avec un Carte 9 dans notre situation, cela signifie que sa range comporte des Carte 9, et donc beaucoup d'autres choses et sa range sera sans doute assez large pour que vous ayez la FE nécessaire pour faire un CB. C'est seulement dans de rares cas, où votre adversaire a une range de défense de blinds de type Carte As-X, n'importe quelle paire, connecteurs assortis, que vous devrez réfléchir à la pertinence du CB et penser au nombre de cartes qui rendront un deuxième barrel efficace.
  • En gros, on peut considérer, que sur ce flop, un continuation bet sera sans doute EV+ avec toute votre range. Néanmoins, cela reste vrai tant que votre adversaire joue ses cartes. Face à un adversaire qui joue la position et est décidé à float avec toute sa range sur ce flop, CB avec air est une catastrophe.
  • Je tiens aussi à souligner que ce n'est par parce que c'est EV+ de faire un CB que c'est la meilleure solution. Quand vous êtes en position, et que vous avez une main comme Carte As-X où votre kicker est faible, Carte RoiCarte Roi, Carte DameCarte Dame et que vous pensez que votre adversaire ne va call votre CB qu'avec Carte As-X, faire un continuation bet n'est pas la meilleure solution. Quand vous êtes hors position, la réponse est moins évidente mais la décision de faire le continuation bet ne doit pas être le standard.
  • De même, là où hors de position, le CB doit être le standard sur ce flop avec tout le reste de votre range, ce n'est pas le cas en position, où votre showdown value peut rendre un check behind plus intéressant. Quelles sont les mains que l'on va le plus avoir envie de CB ? Surtout les mains qui ont une showdown value très faible, les petites paires, les mains qui ont aucune carte au dessus du Carte 9, ou même une seule des deux cartes. On pourrait par contre avoir envie de check behind toutes les mains ayant deux cartes au-dessus du Carte 9.
  • Dernier point, cette décision de faire un continuation bet avec la partie de notre range qui a une showdown value moyenne dépend majoritairement de l'agressivité de votre adversaire. Votre décision sera différente, s'il suit avec Carte 9 et couche avec Carte 4, de la décision que vous prendrez s'il relance en semi-bluff avec Carte 9 et Carte 4.

Les différents flops sans tirage couleur

2. Cas d'un flop sec avec une hauteur importante et deuxième hauteur du flop importante

Carte As de coeurCarte Dame de carreauCarte 4 de trèfle

Le flop reste assez sec, avec toujours 48 combinaisons de ventrale (Carte RoiCarte Valet, Carte ValetCarte 10 et Carte RoiCarte 10). On manque toujours de bonnes cartes au turn qui permettent un deuxième barrel efficace.

  • Qu'est ce qui change par rapport au cas précédent ? Principalement la range de call de notre adversaire. Hormis les Carte As-X, il pouvait y avoir des paires et quelques Carte 9-X. Ici, la probabilité qu'il suive un CB avec une paire décroît nettement, mais la probabilité qu'il suive avec Carte Dame-X est largement supérieure à celle qu'il suive avec Carte 9-X dans le cas précédent. Il y a globalement plus de Carte Dame-X que de Carte 9-X dans une range de call. De plus,l'équité de Carte Dame-X est meilleure que celle de Carte 9-X.
  • Quels changements dans notre range de CB cela amène-t-il ? Normalement, il y a moins de Carte Dame-X que de paires et de Carte 9-X dans la range de call preflop de notre adversaire. Donc, il est plus rentable de CB notre air que de le checker. Globalement aussi, notre range qui n'a pas touché ce flop aura une showdown value plus faible car on n'a plus aucune main ayant 2 cartes supérieures à la 2e carte du flop. Le standard sera donc de CB 100 % de sa range, OOP et IP. L'exception restant peut-être Carte RoiCarte Roi et Carte As avec un kicker faible.

3. Cas d'un flop sec avec une hauteur faible

Carte 8 de coeurCarte 5 de trèfleCarte 2 de carreau

Le flop contient un peu plus de tirages, avec quelques tirages quinte par les deux bouts (Carte 4Carte 3 et Carte 7Carte 6), un double bellybuster (Carte 6Carte 4) qui se rajoutent aux ventrales (Carte 9Carte 7, Carte 9Carte 6, Carte 6Carte 3, Carte AsCarte 3 et Carte AsCarte 4). Vu sa hauteur faible, c'est un flop qui permet beaucoup de possibilités de 2nd barrel profitablement. Ce type de flop est pour moi le premier ou la majorité des joueurs vont faire une erreur. Pas nécessairement au flop mais en ayant une action au turn ou à la river qui n'est pas en accord avec leur action au flop.

  • Sur ce type de flop, la range de call au flop a une importance moindre car la profitabilité du CB va en fait dépendre du jeu au tournant ou à la rivière, à cause du grand nombre de possibilités de 2nd ou 3rd barrel. Néanmoins, elle reste utile pour déterminer quelle partie de cette range devrait continuer de miser au tournant ou à la rivière sur une carte effrayante. Sa range d'action va contenir quasiment toutes les paires, des Carte 8-X, les tirages car ils estiment avoir des cotes implicites sur notre range perçue (une overpair). La probabilité qu'il suive notre CB dépend donc pas mal de sa range de call preflop. J'ai tendance à de plus en plus souvent miser 100 % de ma range sur ce type de flop, dès que j'estime que mon adversaire va suffisamment souvent coucher au tournant. Mon plan est de faire un 2nd barrel sur toutes les cartes supérieures au Carte 9, ou au Carte 10 en fonction de mon adversaire. Je ne vais pas faire de différence quant à ma position (IP ou OOP) avec la range qui a la plus grosse showdown value (les broadways). Avec la partie la plus faible de ma range, c'est dfférent. La différence entre le fait d'être OOP et IP est que IP, si je ne touche pas une bonne carte pour 2nd barrel au tournant, je suis sûr de voir la rivière si je check le tournant, ce qui n'est pas le cas OOP. On va donc avoir plus de possibilité de bluff IP que OOP. C'est pourquoi j'ai tendance à plus CB mes mains à faibles showdown value IP.
  • N'oubliez pas : lorsqu'on fait un CB en prévoyant de faire un 2nd barrel sur une carte effrayante, cela implique de prévoir de faire un 3rd barrel sur une autre carte effrayante à la rivière.

4. Cas d'un flop à tirages, avec une hauteur importante

Carte Roi de coeurCarte Dame de carreauCarte 10 de trèfle

Changement de décor ici avec un flop à tirages. Il y a des tirages quinte, et les broadways ont touché ce flop. Comme pour le précédent, ce type de flop est un de ceux où la majorité des joueurs font une erreur, et ont tendance à faire un CB avec des petites paires avec le raisonnement suivant : "je n'ai aucune showdown value, je CB en bluff car je fais passer des petites paires meilleures que la mienne", sans faire attention au fait que la range qu'ils font coucher est trop faible pour rendre le CB bon.

  • Doit-on faire un CB avec nos mains sans showdown value ? Au feeling, au vu des informations que j'ai données, on a clairement envie de dire "non". Surtout que sur ce type de flop, on a envie de miser plus cher avec nos mains à bonnes showdown value pour prendre plus de valeur sur la large range de call.

Considérons que l'on mise 75% du pot. Il nous faut donc une FE de :

FE * pot + ( 1 - FE ) * ( -0,75 * pot ) = FE * 1,75 * pot - 0,75 * pot > 0

si FE > 43 %

 

L'augmentation de FE requise (40 -> 43 %) avec l'augmentation de notre mise (66 % -> 75 %) est faible mais la combinaison "FE demandée plus importante et moins de FE obtenue" rend souvent le CB EV- avec nos mains sans showdown value.

  • Oui, mais n'a-t-on pas un taux de CB trop faible sur ce type de flop lorsqu'on abandonne le coup avec toutes nos mains sans showdown value ? La réponse est non. Notre range contient beaucoup plus de mains avec showdown value ; en gros, tous les broadways et les paires supérieures à Carte 9Carte 9. Cette range n'est pas faible : Carte 10Carte 10-Carte AsCarte As, Carte AsCarte 10-Carte AsCarte Roi, Carte RoiCarte 10-Carte RoiCarte Dame, Carte DameCarte Valet, Carte DameCarte 10 et Carte ValetCarte 10, soit 14 % des mains distribuées preflop, rentrent dans cette catégorie. Si vous relancez 30 % des mains au cut-off, cela représente la moitié de votre range. Au bouton, vous relancerez plus, mais vous allez souvent ajouter des mains qui touchent aussi ce flop. Bref, votre range avec une bonne showdown value devrait représenter, au pire, presque 50 % de votre range, et plus vous serez proche d'UTG, plus votre range contiendra souvent des broadways.
  • Fait-t-on un CB avec toute notre range qui a de la showdown value ? Hors de position, je pense que oui. On sera plus profitable en ajoutant de la FE et en ayant l'initiative. En position, la réponse est moins évidente. Plus notre adversaire va avoir tendance à être agressif sur le flop; plus il faut envisager de checker après lui, plutôt que de miser avec les mains qui ont la showdown value la plus faible et ne peuvent pas suivre une relance. Plus il est passif, plus on peut CB sans trop réfléchir. On construit le pot et on lui fera faire des erreurs sur les prochaines streets.

Cas avec tirage couleur au flop

5. Cas d'un flop à tirages avec hauteur faible

Carte 8 de coeurCarte 5 de coeurCarte 2 de carreau

Il y a des tirages couleur qui s'ajoutent aux tirages quinte par les deux bouts et aux tirages quinte ventrale du cas 3. Le flop est donc à tirages, mais la texture reste différente de celle du cas précédent. La range de call va donc contenir des tirages couleur qu'elle ne contenait pas dans le cas 3. Cela change-t-il notre range de CB par rapport au cas 3 ? La réponse dépend notamment du type de jeu de notre adversaire.

  • S'il est passif avec ses tirages couleur, cela devient mauvais de CB avec la partie de notre range qui a la plus faible showdown value, car on a moins de FE, et on ne bat même pas un tirage couleur à la hauteur lors de l'abattage. A contrario, CB avec des broadways peut devenir encore plus rentable, car on peut battre les tirages couleur à la hauteur lors de l'abattage. C'est une sorte de value bet. Hors de position, la décision de CB ou pas reste délicate et dépendante de la range de votre adversaire. Plus il est large, plus sa range contient de mauvais tirages couleur, plus le CB est rentable. En position, il reste profitable selon moi de CB avec tous vos broadways, car l'avantage de la position vous permettra de lui faire faire des erreurs à la rivière.
  • Si il est agressif avec ses tirages couleur, le CB ne va être bon que si sa range est vraiment très large et que vous êtes en position (par exemple, quand vous êtes au bouton et que vous jouez contre un joueur qui défend énormément sa grosse blind).

6. Cas des flops à très nombreux tirages

Carte Roi de coeurCarte Dame de carreauCarte 10 de coeur

Comme dit plus haut, c'est sans doute le type de flop qui contienne les plus de tirages. Il y a des tirages couleur qui s'ajoutent au cas 4, qui était pourtant un flop à tirages.

Selon moi, c'est le type de flop où on a le moins de FE au flop, parce que la range adverse contient, entre autres, Carte Roi-X, Carte Dame-X, Carte 10-X, Carte As-X, voire Carte Valet-X. On continue donc d'oublier les CB avec air, mais il faut même réfléchir à CB ou non avec la partie de notre range qui a une faible showdown value, comme Carte 10-X, Carte ValetCarte Valet ou Carte Dame-X.

  • De nouveau, la décision de CB ou pas avec vos mains à faible showdown value va dépendre de votre capacité à réaliser votre équité. Plus votre adversaire va jouer ses FD et SD de manière agressive, moins vous allez la réalisez car vous allez trop souvent bet/fold.

7. Cas d'un flop à tiragesn avec une hauteur élevée

Carte As de coeurCarte Dame de carreauCarte 4 de coeur

Ici la "drawitude" du flop ne vient presque que du tirage couleur à cœur, qui s'ajoute aux quelques ventrales du cas 2. On a toujours très peu de cartes au tournant qui vont nous permettre de 2nd barrel efficacement.

La range de call adverse contient maintenant des tirages couleur, en plus des Carte As-X et des Carte Dame-X. Comme pour les autres flops à tirages, CB avec les mains à showdown value très faible sera rarement bon.

  • Mais quid des mains à showdown value moyenne telles Carte Dame-X, Carte As-X avec kicker faible, et Carte RoiCarte Roi ? Le choix de CB ou pas est plus compliqué ici, car CB permet également de value bet et de se protéger contre les tirages couleur. Plus un joueur va jouer ses tirages couleur passivement, plus il est intéressant de CB. Plus il est agressif, plus le check risque d'être meilleur que le CB.
  • Il n'est pas toujours évident de savoir si notre adversaire risque de jouer ses tirages de manière agressive ou pas. De manière générale, j'ai l'impression que la tendance est de jouer ses tirages passivement en position pour profiter de la position et agressivement hors de position car c'est le seul moyen de les jouer profitablement.

Résumé sur le continuation bet

À retenir des ces trois dernières sections

Essayons maintenant de déterminer un processus de réflexion général à tous les flops.

 

Premièrement, on regarde le flop afin d'estimer la probabilité que notre adversaire suive notre mise sur ce flop. Cela nous permet d'estimer notre FE. On peut dès lors estimer si le continuation bet est EV+ uniquement grace à la FE.

 

Ensuite, il est intéressant d'estimer l'équité (ou la showdown value) de notre main : pas de showdown value, faible showdown value, showdown value moyenne ou forte showdown value. Ou encore, les mains où votre seule chance est la FE, les mains où vous avez besoin de bcp de FE mais où vous avez une ventrale ou des backdoors, les mains à tirage et les mains faites ou les mains où vous êtes prêt à partir all-in sur le flop.

 

Si on n'a pas de showdown value, notre calcul de profitabilité du CB nous donne la décision à prendre. Si on a une faible showdown value, la position peut être déterminante pour décider si on CB ou pas. Si on a une showdown value moyenne, il faut tenir compte de l'agressivité de notre vilain. Si la range de call est trop faible, on ne réalisera pas assez souvent notre équité pour rendre le CB correct.

Conclusion sur le continuation bet

Le but de cet article est de vous amener à réfléchir sur la profitabilité du continuation bet en fonction de votre main et du flop et de vous donner les autres ingrédients entrant en compte dans votre décision.

  • On joue environ 50 % des flops en étant le relanceur preflop, et la majorité de nos gains viennent des mains où on a vu un flop.
  • La texture du flop a une influence primordiale sur notre décision de continuation bet pour la partie notre range qui a la plus faible showdown value.
  • Plus le board contient de tirages, plus la range de main qui nous donnera de l'action de la part de notre adversaire est grande.
  • Plus la range de call adverse est grande, plus la taille de notre continuation bet doit être importante.
  • Le fait que le continuation bet est EV+ n'implique pas qu'il faille faire ce continuation bet, l'important est de prendre la décision la plus EV+.
  • Plus la range de call est faible, plus le check risque d'être plus profitable que le continuation bet avec nos mains à showdown value moyenne.
Dans la même rubrique
Dernières news Stratégie et technique poker
Inscription Club Poker
Tournois gratuits et prix ajoutés

Le Club Poker organise des freerolls avec bonus et des tournois spéciaux avec ajouts de prix.
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous sur nos sites de poker partenaires :

Prochains Tournois Club Poker
Venez jouer des tournois à l'ambiance détendue, avec la communauté Club Poker :
Aucun Tournoi de poker en ligne n'est actuellement prévu.
Tournois États-Unis
65 $
ven. 28 août. 2015 - 12:00
2 500 $ garantis
150 $
sam. 29 août. 2015 - 13:00
15 000 $ garantis
65 $
dim. 30 août. 2015 - 13:00
10 000 $ garantis
Le chat joue au poker en ligne. Sisi.
Nouveau au poker ? Voici toutes les infos et réponses pratiques pour bien débuter et comprendre le poker en ligne.

Des tests complets et les bonus des poker rooms pour mieux choisir votre préférée.

Nos tournois, pour jouer entre nous, avec des prix et des cadeaux ajoutés chaque semaine.

Trouvez des infos pratiques et discutez sur le poker en ligne.

Pour les joueurs confirmés, apprenez à analyser vos mains au poker.